La sophrologie

HISTORIQUE

Cette méthode a été créée en 1960 par le docteur Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre d’origine espagnole, exerçant actuellement en Andorre.

Après avoir utilisé les thérapies habituelles de l’époque, il s’interroge sur la nécessité de modifier l’état de conscience des patients pour soigner leurs différentes pathologies. Il recherche un état proche du sommeil qu'il définit comme état sophroliminal.

Il s’inspire des techniques de relaxation et de la philosophie phénoménologique mais également de techniques orientales comme le Yoga, le Zen et met en place une méthodologie ayant pour objectif l’harmonisation de la conscience.

La sophrologie se définit comme une méthode psychocorporelle associant la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation d’images positives.

Utilisée depuis longtemps dans le cadre médical, la sophrologie est à présent  utilisée dans les métiers du social et du développement personnel.

  

TROIS PRINCIPES FONDAMENTAUX

  1. Amener le schéma corporel à plus de réalité vécue, pour habiter le corps en bonne santé et conquérir l'harmonie physique et psychique.                                                                                                            
  2. Renforcer l'action positive, afin de développer les éléments positifs du passé, du présent et de l'avenir et de mieux utiliser tous nos potentiels (de la potentialité à la capacité). Ce principe s'appuie sur le fait que toute action positive dirigée vers notre corps ou vers notre mental a une répercussion positive sur notre être tout entier.                                                                                                                                              
  3. Développer la réalité objective, pour apprendre à voir les choses davantage comme elles sont, de développer plus de réalisme et donc d'efficacité dans l'action.